Monde fantastique

Vous allez entrez dans un monde fantastique ou vous entrez dans le personnage de votre choix Dragon, dragonnier, orc, loup garou, chevalier et encore plus. Alors ne tardez plus et venez vivre la plus grande aventure jamais vécu
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jörmundur

Aller en bas 
AuteurMessage
Jörmundur
nain
nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 27
Localisation : Avec mon employeur...
Emploi : Mercenaire
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Jörmundur   Sam 30 Juin - 12:35

C'est par une froide soirée d'hiver de Jörmundur, fils de Throrin, chef du clan Diristhos, vit le jour. Troisième enfant conçut il fut le seul à survivre au froid de la naissance. A cause des conditions climatiques rares étaient les enfants qui surviaient longtemps, ce nain fit partit de ceux-là. Aimé de ses parents et des membres du clan, Jörmundur passa une enfance parfaite. Jouant avec ses camarades dans les sources chaudes qui entouraient le campement ou bien s'amusant à imiter les "grands", qui partaient à la chasse, en poursuivant des souris ou des petits lapins. Le jour de ses vingt ans (qui correspondent environ aux 16 ans humains) son père le désigna futur chef du clan. A partir de ce jour il n'eut plus le temps de s'amuser. Tous les jour il dut s'entrainer avec les guerriers du clan. Son entrainement regroupait tous les talents nains : hache légère, hache à deux mains, marteau de guerre, hache de jet et épée naine. Le jeune nain exélait particulièrement dans le combat au marteau de guerre et à la hache de jet mais n'arrivait pas du tout à se servir d'une épée naine ou d'une hache à deux mains. Pendant cinq ans il passait tout son temps libre à l'entrainement jusqu'à ce que Guimlindr vienne le voir un jour d'hiver :

Tu ne trouve pas que tu passe un peu trop de temps à t'entrainer aux armes jeune chef ?

-Peut être Chaman, mais pêre m'a ordonné de travailler tous les jours jusqu'à épuisement. Oh, ce n'est pas trop dur mais cela me prend beaucoup de temps. Vous savez que Riggur a dit que j'étais le nain le plus endurant qu'il ait jamais vu ?

-En effet, je pense que tu feras un bon guerrier. Mais si je suis venu te voir, jeune chef, c'est parce que ton père m'a confié une tâche importante.

-Qu'est-ce qu'il y a Chaman ?

Le chaman répondit d'un air amusé :

Déjà, cesse de m'appeler "Chaman", je m'appelle Guimlindr. Le mot chaman doit être utilisé par les membres du clan et ton père lors des rencontres officielles, jeune chef.

Sur le même ton Jörmndur lui répliqua :

Alors Ch... Guimlindr, arrêtez de m'appeler "jeune chef". Moi je m'appelle Jörmundur.

-Très bien Jörmundur. Maintenant que ce point est réglé je dois t'expliquer ce que ton père veux que je fasse. Il faut que je t'enseigne le chamanisme, la magie de la nature et de l'amitié.

Le fils de Throrin fit un bond en arrière :

Mais, Ch... Guimlindr, seuls les élus peuvent recevoir l'enseignement.

-Jörmundur. Les esprits de la nature m'ont parlé ce matin et ils t'ont désigné comme apprenti et ton père à accepté le jugement des esprits.

-Alors je serais honoré de servir les esprits Guimlindr.

-Très bien. Aujourd'hui tu vas encore continuer ton entrainement comme te l'a demandé ton père puis tu viendras, demain matin, devant la grotte sacrée.

-Très bien Guimlindr, je vous retrouverais là-bas.

Le chaman était repartit, laissant Jörmundur continuer son entrainement. Exité par cette nouvelle, le nain le bacla, au grand mécontentement de ses entraineurs qui ne le laissèrent pas s'expliquer et l'envoyèrent faire six tours du grand cercle. Le grand cercle est un immense parcoure du combatant composé de tunnels de murs, de mannequins d'entrainement et de divers instruments servant à fatiguer les nains. Le record détenut par le clan était de dix tours par Trëminor, le père du père de Throrin. Au bout de deux tours Jörmundur ne pouvait plus faire un pas en avant et il fut laissait sur le grand cercle par ses entraineurs. Le lendemain matin il reçut encore une réprimande de son père comme quoi il n'était pas rentré pour la nuit. Encore exténué et au bord des larmes il en oublia son rendez-vous avec le chaman. Lorsqu'il s'en souvint cela faisait presque deux heures qu'il aurait dut être à la grotte sacrée. Certain qu'il allait encore se faire réprimandé à cause de son retard il alla tout de même en direction de la grotte. Là il trouvat Guimlindr, assit en tailleur, au milieu d'un cercle de bougies. Il fit quelques pas en avant et sursauta en entendant la voix sympatique du chaman :

Tiens, je pensais que tu ne viendrais plus Jörmundur.

-Je... Je suis désolé Guimlindr, je...

-Ce n'est pas grave Jörmundur, les esprits m'ont expliqué ce qui c'était passé. tu n'as pas à t'excuser.

-Je... Merci.

-De rien Jörmundur mais il n'est plus temps de parler de ce passé. Ton retard à permit aux esprits de se préparer. Maintenant nous allons tester tes capacités. Suis-moi dans la grotte.

-Bien Guimlindr.

Les deux nains entrèrent dans la grotte sombre et froide. Le chaman s'assit et tandit ses mains :

Esprits du feu, source de chaleur et de lumière, je vous demande de nous apporter la visibilité dans ce lieu et de nous préserver du froid de cette grotte.

Il y eut un petit moment sans rien ce passer. Jörmundur ouvrit la bouche mais Guimlindr fronçat les sourcils, lui ordonnant ainsi de se taire. Quelques instants après, un petit feu apparut juste en dessous des mains, toujours tendues, grossissant rapidement jusqu'à obtenir une taille permettant aux deux nains d'y voir clair et de ne plus avoir froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jörmundur
nain
nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 27
Localisation : Avec mon employeur...
Emploi : Mercenaire
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Jörmundur   Sam 30 Juin - 16:55

Guimlindr ramenat ses mains vers lui et souriant à un Jörmundur stupéfait. Après cela le chaman récitat d'autres prières à d'autres éléments tels que le vent, la terre ou l'eau. Le jeune nain bouillonnait de questions mais à chaque fois qu'il ouvrit la bouche l'autre nain lui intimait l'ordre de ne pas parler. Il ne sut pas combien de temps il avait dut attendre avant que Guimlindr ne s'adresse à lui :

Alors Jörmundur, tu veux dire quelque chose ?

-Oui Guimlindr. Comment faites-vous ça et ça et, je veux dire, enfin tout ça quoi, c'est de la magie.

-Du calme Jörmundur, tout d'abord sache que le chamanisme n'a rien a voir avec la magie. Le chaman travaille en alliance avec les esprits. Le mage, lui, se sert de son art comme tu te sert de ton marteau de guerre. Lorsque l'on demande l'aide des esprits il faut s'assurer que ta demande est juste. Les esprits acceptent d'exausser tes demandes ou pas. Sache que s'ils refusent c'est qu'il y a une bonne raison. Les esprits connaissent beaucoup plus de choses que nous et acceptent de nous enseigner leur savoir s'ils nous jugent digne de le recevoir. A la demande de ton père j'ai questionné les esprits qui t'ont jugé apte à recevoir leur enseignement. Pour que les esprits accedent à tes demandes il faut toujours veiller à une chose : Tu dois toujours rester humble. Accepter que les esprits n'exhaussent pas ta demande. Dans le cas contraire, où tu considèrerais les esprits comme des instruments, ceux-ci risquent de ne plus te répondre.

-Oui, je comprends Guimlindr. Et vous, vous est-il déjà arrivée que les esprits n'acceptent pas d'exhausser vos prières ?

-Je dois l'admettre. Oui, une fois, un jour où un groupe d'orcs a pénétré dans l'enceinte du camp. Ils ont tué mon fils. Les guerriers du camp ont repoussé l'assaut mais la plupart des orcs ont fui. Ce jour là j'ai demandé aux esprits d'empêcher les orcs de partir. Ils n'ont pas accepté.

-Mais pourquoi ! Les orcs avaient fait du mal !

-Calme toi jeune Jörmundur. A ce moment j'étais furieux de ce qu'avaient fait les orcs. En fait les esprits auraient peut être accepté de répondre à ma demande si elle avait été formulée comme il le faut. La façon dont j'ai formulé ma requête montrait que je voulais les punir. Je voulais qu'ils soient tous exterminés et j'ai demandé aux esprits de les arréter pour que les guerriers puissent les abattre. Sur le moment je m'en suis pris aux esprits en les maudissants d'avoir été injustes. A cause de cela ils ne m'ont pas répondut pendant un mois. Trois guerriers sont morts alors que je suppliais en vain de les sauver. Le clan entier était affaibli lorsque le gibier était partit et que les esprits ne voulaient pas mettre le moindre daim sur notre route. Parce que je n'ais pas respecté la rêgle la plus importante du chamanisme des membres du clan sont morts. Peu après nous avons retrouvé le camp des orcs. Ils étaient dans une zone complètement aride et où il n'y avait pas le moindre animal. Ils étaient venus dans notre camp pour se nourir et, même s'ils ont pris la vie de mon fils, ils ne nous ont jamais réattaqué après, pourquoi, parce qu'ils arrivaient à se nourrir. Les esprits ne sont pas seulement là pour les nains, ils regardent tout le temps les conséquences qu'entraineraient la réalisation d'une prière. S'ils avaient accédé à mon souhait le jour de l'attaque, les orcs seraient tous morts de faim. nous pouvons trouver cela injuste mais pour préserver une tribue entière en vie, les esprits ont accepté de sacrifier quelques nains.

Le jeune nain buvait littéralement les parles du chaman :

Oui, je comprends. Mais finalement les esprits ont accepté de réaliser de nouveaux vos demandes.

-Oui, ils ont accepté car j'ai finit par comprendre mon erreur. Erreur qui n'a pas été la demande mais le fait que je n'accepte pas leur décision. Maintenant si tu as compris cela je te demande de formuler une prière à l'esprit de la terre pour qu'un bloc de pierre apparaisse sur le sol de façon à ce que je puisse m'instaler plus confortablement.

Jörmundur hochat la tête, se posa à genoux sur le sol, et tandit ses main au dessus de la pierre. Il se concentrat longtemps, essayant de ressentir la puissance de la terre passer sous ses genoux. Lorqu'il sentit cela, la demande lui vint immédiatemet à l'esprit :

Esprits de la terre, esprits créateurs. Vous esprits de la noblesse et de la force. Je ne demande que de mettre vos pouvoirs au bien être du chaman Guimlindr pour qu'il puisse s'assoire dans la roche et y puiser une force nouvelle.

Le nain eut un petit sourir crispé en voyant les yeux écarquillés d'étonnement du chaman. Sous ses mains une petite fissure apparut et la pierre commença à ce remodeler. Là où s'était juste avant trouvé une zone plate ce trouvait désormais un magnifique fauteuil de pierre grise. Guimlindr s'assit dessus et sentit immédiatement une nouvelle vigueur s'infiltrer dans ses os fragilisés par le temps. Il se leva d'un bond :

Jörmundur. Comment as-tu fait cela ?

Il avait saisi le nain par les épaules avec une force à s'en faire palîr les articulations. Le pauvre Jörmundur qui croyait qu'il avait encore fait quelque chose de mal se mit à balbutier :

Je... Je... quand j'étais à terre... Je... J'ais...

Le chaman le relachat, souriant :

Je suis désolé Jörmundur. Parle calmement, tu n'as rien fais de mal.

-Et bien, quand j'étais accroupis j'ais attendus de sentir un courant sous mes genoux comme je le fais d'habitude et...

-Tu dis que tu as déjà fait ça auparavent ?

-Non, simplement sentir le courant. Cela me calme quand je suis trop énervé ou alors ça me donne plus de force.

-Et la prière, comment t'est-elle enue à l'esprit ?

-Je ne sais pas, toute seule. Quand j'ai sentit le courant les mots sont venus tous seuls. Pourquoi ? Ce n'est pas bien ?

-Au contraire Jörmundur, tu possède un don très rare, tu arrive à parler avec les esprits mais d'une autre façon que ce que je fais. Tu dis que tu te sent plus fort ou plus calme, c'est que les esprits de la terre executent tes demandes instinctives. Cependant je suppose que tu te sens plutôt mal quand tu t'approche trop du feu ou d'une grande surface d'eau froide.

-Ben oui. Mais même quand on va dans les sources chaudes, je rentre pas dedans. Mère à dis que c'est parce qu'un jour j'ai faillit me noyer.

-Hum, c'est une remarque habituelle. La raison c'est que tu est particulièrement doué pour formuler tes demandes aux esprits de la terre et de la vie.

-La vie, vous voulez dire, les nains, les hommes, tous ça ?

-La vie, je veux dire, les hommes, les plantes, les animaux. Tu as un don très rare Jörmundur, ne l'utilise jamais à mauvais escient. Hum, Le soleil commence à être haut dans le ciel. Nous reprendrons demain matin à l'heure ou nous aurions dût commencer ce matin.

Cette dernière phrase fut prononcé sur un ton amusé.

Jörmundur souriat lui aussi et se prépara à sortir de la grotte. Le chaman reprit :

N'oublie, pas, cet après-midi tu devras continuer à t'entrainer commme d'habitude. De plus je te demande de ne pas parler de tout cela à tes camarades où à d'autres personnes qu'à moi ou ton père.

-D'accord Guimlindr. A demain.

-A demain mon enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jörmundur
nain
nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 27
Localisation : Avec mon employeur...
Emploi : Mercenaire
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Jörmundur   Lun 2 Juil - 11:50

Durant cinq années Jörmundur suivit ce rythme imposé par son père et Guimlindr. La matin le nain ce rendait à la grotte pour apprendre à communier avec les esprits. Il devait apprendre à demander un feu où de la lumière. Comme l'avait prédit le chaman le premier jour, Jörmundur eut énormément de difficultés à demande des faveurs aux esprits du feu et de l'eau. De rares fois il parvenait à se faire écouter mais il ne comptait plus le nombre de fois où les esprits firent les sourds. Suivant ce rythme tous les matins, le nain devait aller s'entrainer tout l'après-midi. Rapidement il gagnat une grande force physique ainsi qu'une endurance jamais revue depuis Trëminor. Chaque jour le nain devait effectuer cinq tours de Grand cercle ce qui n'était faisable que par très peu des meilleurs guerriers du clan. Pendant cinq ans le nain subit ce rythme épuisant.

Le jour même de ses trentes ans les programme changeat radicalement. Son père avait reçu l'accord du conseil nain d'enseigner à son fils le Martir ségora. Cet art n'était enseigné que sur autorisation de ce conseil élu par le clan. Les dix plus sage nains devaient débattre sur la question, Jörmundur pouvait-il apprendre cela ? Le conseil durat deux jours pendant lesquels Jörmundur devait rester dans sa tente pour ne pas risquer d'influencer les sages. Le soir du deuxième jour le conseil donna sa réponse : Non. Les raisons qui poussaient le conseil à donner une réponse ne devaient pas sortir du conseil mais Throrin fit une chose qui n'avait pas été faite depuis des siècles : Il dissoud le conseil des nains et demandat à faire de nouvelles élections. Nombreux furent les nains qui protestèrent mais cet ordre du chef ne pouvait être refusé. Le lendemain un nouveau conseil fut élu. Hélas pour Throin, le nouveau conseil comportait en majorité des nains qui lui étaient plutôt hostils. Le chef abandonna donc mais ce fut Gumilindr qui alla présenter Jörmundur au conseil. Au bout d'une demi-journée les nains donnèrent leur accord à Throrin. La encore ce qui s'était dit devait rester secret mais cela ne dérangeat pas le chef. Dès le lendemain un nouveau rythme fut donc imposé à Jörmundur. Il devrait passer un jour entier à travailler avec les esprits et le lendemain il s'entrainerait avec son père. La première journée d'entrainement, Throrin attendait son fils avec sa hache à deux mains posée contre son flanc gauche. Il invitat Jörmundur à s'avancer :

Viens mon fils. Nous allons avoir une journée moins fatigante que les suivantes mais je tiens à ce qu'elle soit faite correctement.

La voix du chef était très chaleureuse, lui qui n'avait presque jamais parlé à son fils d'une autre façon que froidement et sêchement, ce changement surpris Jörmundur. Il s'approchat de son père qui reprit :

Aujourd'hui je vais commencer à t'apprendre une autre méthode de combat. Guimlindr m'a dit que tu arrivais à des resultats étonnants lorsque tu utilisais le chamanisme avec les esprits de la terre et de la vie. Je pense donc que tu n'auras pas de mal à comuniquer avec les esprits de nos ancêtres. Aujourd'hui mon fils je vais t'apprendre à devenir un gueraé ségora.

Ce mot résonnait dans les oreilles de Jörmundur. Un gueraé ségora. Un de ces guerriers légendaires qui utilisaient la puissance de ses ancêtres pour terracer leurs ennemis. Une légende affirmerait même qu'un de ces guerriers aurait terrassé un dragon et son dragonier, seul. Son père le jugeait digne de cet honneur, il allait donc lui donner raison. Il se jura de s'entrainer tant qu'il le faudra pour que Throrin soit fier de lui. Le chef attendit un moment le temps que son fils se remette de son émotion puis il reprit la parole :

N'oublis pas que l'entrainement sera dur, Je te demanderais beaucoup mais je sais que tu pouras le faire.

- Bien père, Vous n'aurez pas à être déçu de moi.

-Je l'espère mon fils, je l'espère.

Throrin parraissait ailleurs, on aurait dit qu'il en savait beaucoup plus qu'il ne voulait en dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jörmundur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jörmundur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monde fantastique :: Hors jeu :: Biographies-
Sauter vers: